SERBIE EN QUELQUES MOTS

État le plus important au temps de l’ex-Yougoslavie, la Serbie reste une destination peu connue qui a pourtant tant à offrir, bien loin des clichés et des idées reçues que l’on peut avoir.
Des plaines vallonnées de Voïvodine où baignent de nombreuses influences étrangères issues des communautés minoritaires (hongroises, roumains, slovaques…), au cours du Danube qui termine sa course au travers un parc naturel aux paysages splendides en passant par les montagnes de l’Ouest et du Sud, la Serbie est riche en paysages très variés.

Il est possible pour le touriste d’alterner au sein du même circuit, beautés naturelles et itinéraire culturel, en étant bercé par les grandes civilisations que le territoire serve a connu au fil de sa longue et tumultueuse histoire.

La générosité et la spontanéité des serbes se retrouvent dans tout le pays et plus particulièrement à la campagne où l’accueil y est très chaleureux et où le bien-être et la volonté de faire vivre aux touristes une véritable expérience sont au cœur des préoccupations des maîtres des lieux.

Si vous n’aimez pas les destinations où les touristes sont omniprésents, profitez des débuts de la Serbie dans le monde du tourisme pour vivre une expérience unique qui ravira vos yeux, vos corps si vous optez pour l’un des nombreux centres de balnéothérapie du pays et votre estomac avec une cuisine généreuse et délicieuse.

Toutes les informations mentionnées sur le site Voyages réceptifs provienne du réceptif directement.
Elles engagent sa responsabilité et en aucun cas elles ne peuvent engager la responsabilité du réseau Voyages réceptifs

Informations sur la Serbie

décalage horaire :
GMT +1
religion :
chrétienne orthodoxe, catholique, musulman…
électricité :
220 volts CA, 50 Hz. Les prises de courant sont dotées de 2 fiches rondes.

serbe, anglais, allemand, hongrois, slovaque, roumain, albanais…

devise :
dinar serbe (RSD). 1€ = 118 RSD
bureau de change :
pas de souci pour changer l’argent liquide, vous trouverez de nombreux bureaux de change même dans les petites villes.
Carte bancaire :
acceptée globalement dans les restaurants et grands commerces. Il est toutefois préférable d’avoir du liquide en cas de besoin.

indicateur téléphonique :
pour appeler un correspondant en Serbie, le numéro à saisir est le préfixe 00381.
internet :
le pays est pourvu partout de connexion internet à plus ou moins haut débit

Vous pouvez rentrer sur le territoire de la République de Serbie avec votre carte d’identité ou votre passeport en cours de validité pour une durée inférieure à 3 mois. Dans le cas contraire, le passeport muni d’un visa sera demandé.
permis de conduire :
le permis de conduire européen est valide en Serbie. Vous devez vous munir de votre carte grise et vous assurer que votre carte verte couvre la Serbie, dans le cas contraire, il faudra que vous souscriviez un avenant spécifique.
Concernant les péages, ils sont réglables en dinars serbes, en euros ou par carte bancaire.

On retrouve deux types de climat en Serbie. Tout d’abord, un climat continental aux hivers froids et aux étés très chauds dans les plaines du Nord et de l’Est du pays. Enfin, un climat semi-continental dans le reste du pays avec un été un peu plus doux et un automne synonyme d’été indien.
La présence de neige en hiver est certaine et parfois très abondante. Les températures peuvent chuter jusqu’à -20°C. Les stations de sports d’hiver sont alors prises d’assaut.
Ainsi le meilleur moment pour visiter la Serbie est entre Avril et Octobre en prenant bien garde aux températures estivales qui peuvent osciller entre 40 et 45°C.

Il existe différents types de moyens d’accès selon votre budget et votre patience.
en avion : plusieurs compagnies aériennes desservent la Serbie (Air France, Air Serbia, WizzAir). Depuis Niš, troisième ville du pays, on notera la présence de Ryanair (mais on déplore encore l’absence de ligne reliant Niš à la France).
en voiture : plusieurs routes sont possibles selon d’où vous partez, mais la route est longue, on vous recommande de faire une escale et de prévoir ainsi 2 jours. Concernant l’état des routes en Serbie, les infrastructures autoroutières tout comme les axes secondaires sont globalement dans un bon état et il ne vous sera pas difficile de circuler sur les routes du pays.
en bus : il existe des compagnies de bus reliant différentes villes de France à la Serbie. Eurolines figure comme la plus connue. Comptez 24h de trajet pour relier Belgrade depuis Paris mais avec un coût pouvant être jusqu’à 50% moins cher que l’avion.
en train : comptez beaucoup de changements si vous voulez rejoindre la Serbie depuis la France. Ceci n’est pas forcément intéressant sauf si vous aimez prendre votre temps et en profiter pour découvrir d’autres villes sur votre passage.
Dans le pays, les serbes voyagent plus en bus qu’en train. Plus rapide, un brin plus cher et une couverture du pays plus importante font que le bus est privilégié. De plus, les bus et gares routières sont dans l’ensemble bien organisés.

Venez découvrir un pays que peu de gens ne prennent encore la peine de découvrir. Vous pourrez ainsi profiter d’une destination avant que celle-ci ne devienne virale et ainsi en apprécier des prix extrêmement abordables. Apprenez à connaître un peuple fier, généreux, bercé entre ses traditions et la modernisation de la vie quotidienne.